POECI Conducts Simultaneous PVTs for Parliamentary Elections

Veuillez cliquer ici pour accéder à la version française

A parallel vote tabulation (PVT) is an advanced observation technique that citizen election observation groups have used for the past three decades to promote the integrity of elections and to expose or deter electoral fraud and manipulation. PVTs are rigorous exercises for groups, requiring significant planning and preparation in the months and weeks before election day, in-depth training for observers and volunteers, and the use of information and communication technologies (ICT) to rapidly communicate data for quick analysis. While the ability to conduct a successful PVT may hinge on external factors beyond a group’s control, the group must master complex logistics to ensure that all parts of the observation effort are executed properly across the country. Conducting one national PVT can be extremely demanding for citizen observer groups; but on December 18, 2016, Plateforme d’Observation des Élections en Côte d’Ivoire (POECI or the Platform), conducted not one, but five parallel vote tabulations (PVTs) for Cote d’Ivoire’s parliamentary elections. The PVTs provided projections of voter turnout and analysis of the quality of electoral processes at the national level, as well as independently verifying the results in four legislative constituencies - Koumassi, Man, and Bongouanou communes and Bongouanou sub-
prefecture.

Election Day Observation

POECI’s PVTs for the parliamentary elections build off of their first PVT conducted for the presidential elections in 2015, where they received 100% of reports from their sample of observers and helped build public confidence in the election process. On election day in 2016, POECI deployed 1,444 PVT observers to 1,444 polling stations to observe the opening, voting, counting and announcement of results in every department across the country. Observers deployed to a random representative sample of polling stations in Koumassi commune, while observers were deployed to 100% of polling stations in Man and Bongouanou communes and Bongouanou sub-prefecture due to the smaller size of these legislative districts.

Observers texted in structured SMS messages throughout the day, and POECI ultimately received 100% of reports from observers on election day. Observers found that 93% of polling stations nationally had opened by 9:00 a.m.; in Koumassi commune, however, 16% of stations opened after 9:00 a.m., more than an hour late. Observers also found that the proper election day procedures, such as marking fingers with indelible ink and having voters sign their name on the voters list, were followed at the vast majority of polling stations. POECI’s PVT results confirmed the Commission Electorale Indépendante’s (CEI) official results, verifying national level turnout and the results in each of the four legislative districts within a small margin of error.

Use of Social Media

An increasing number of citizen observer groups are utilizing social media tools to further amplify their message and findings, as well as for the general public to better understand PVTs. Throughout the electoral process, POECI utilized Facebook and Twitter to share their activities, gaining nearly 13,000 new followers in the days before the election. POECI shared videos from trainings and infographics that highlighted key findings on the electoral process. Following election day, the group used the Facebook Live feature to broadcast their press conferences in real time, ensuring followers who could not be in there in person were still able to listen as the group discussed their PVT findings.


La POECI organise des PVT simultanés pour les élections législatives

Le Comptage Rapide des Votes (PVT) est une technique d'observation avancée que les groupes citoyens d'observation électorale ont utilisée au cours des trois dernières décennies pour promouvoir l'intégrité des élections et pour exposer ou décourager la fraude et la manipulation électorale. Les PVT sont des exercices rigoureux, nécessitant une planification et une préparation importantes au cours des mois et des semaines précédant le jour des élections. Ils exigent une formation approfondie pour les observateurs et les bénévoles et l'utilisation des technologies de l'information et de la communication pour communiquer rapidement des données pour une analyse rapide. Bien que la capacité de mener un PVT réussi puisse dépendre de facteurs externes indépendants de la volonté d'un groupe, ce dernier doit maîtriser la logistique complexe pour s'assurer que tous les efforts d'observation consentis par les parties sont exécutés correctement dans tout le pays. La réalisation d'un PVT national peut être extrêmement exigeante pour les groupes d'observateurs citoyens. Mais le 18 décembre 2016, la Plateforme des Organisations de la Société civile pour l’observation des Élections en Côte d'Ivoire (POECI ou Plate-forme) n'a pas réalisé un seul, mais cinq Comptage Rapide des Votes (PVT) pour les élections législatives de la Côte d'Ivoire. Les PVT ont fourni des projections sur la participation électorale et l'analyse de la qualité des processus électoraux au niveau national, ainsi que la vérification indépendante des résultats dans quatre circonscriptions électorales - les communes de Koumassi, Man et Bongouanou et la sous-préfecture de Bongouanou.

Observation des élections

Les PVT de la POECI pour les élections législatives se fondent sur leur premier PVT mené lors de l'élection présidentielle d’octobre 2015, où ils ont reçu 100% des rapports de leur échantillon d'observateurs. Le PVT de 2015 a contribué à renforcer la confiance du public dans le processus électoral. Le jour du scrutin en décembre 2016, la POECI a déployé 1.444 observateurs PVT dans 1.444 bureaux de vote pour observer l'ouverture, le vote, le comptage et l'annonce des résultats dans les bureaux de vote échantillonnés à travers le pays. Des observateurs ont été déployés dans un échantillon représentatif de bureaux de vote dans la commune de Koumassi, tandis que des observateurs ont été déployés dans 100% des bureaux de vote des communes de Man et Bongouanou et de la sous-préfecture de Bongouanou en raison de la taille réduite de ces circonscriptions électorales.

Les observateurs ont envoyé des SMS structurés tout au long de la journée, et la POECI a finalement reçu 100% des rapports des observateurs le jour de l'élection. Les observateurs ont constaté que 93% des bureaux de vote à l'échelle nationale avaient ouvert à 9h00. Cependant, dans la commune de Koumassi, 16% des bureaux de vote avaient ouvert après 9h00, avec plus d'une heure de retard. Les observateurs ont également constaté que les procédures appropriées pour le jour des élections, telles que marquer des doigts à l'encre indélébile et faire inscrire les noms sur la liste électorale ont été suivies dans la grande majorité des bureaux de vote. Les résultats du PVT de la POECI ont confirmé les résultats officiels de la Commission Électorale Indépendante (CEI), en vérifiant le taux de participation au niveau national et les résultats dans chacune des quatre circonscriptions électorales avec une marge d'erreur faible.

Utilisation des médias sociaux

Un nombre croissant de groupes d'observateurs citoyens utilisent des outils de médias sociaux pour amplifier davantage leur message et leurs conclusions afin de mieux comprendre les PVT au grand public. Tout au long du processus électoral, la POECI a utilisé Facebook et Twitter pour partager leurs activités, gagnant près de 13.000 nouveaux adeptes les jours précédant l'élection. La POECI a diffusé des vidéos de formations et d'infographies qui ont mis en lumière les principales conclusions du processus électoral. Après le jour de l'élection, la Plateforme a utilisé le dispositif Facebook Live pour diffuser ses conférences de presse en temps réel, en s'assurant que les adeptes qui ne pouvaient pas être là en personne soient encore capables d'écouter.